Hackathon ISC Paris campus Orléans : imaginer la ville durable de demain


Imaginer la ville durable de demain : telle était l’ambition des 75 étudiants et 12 entreprises participant au Hackathon organisé par la EdTech Hussar Academy, l’ISC Paris Campus Orléans et Polytech Orléans.

Cet événement tenu les 10 et 11 Mars derniers avait lieu dans le cadre des journées de la créativité et de l’innovation et avait pour but de répondre à une problématique posée par Orléans Métropole. Cette première édition intense fut un véritable succès.

Dans ce cadre-là, Anthony Domingues, Responsable du développement et des Relations Entreprises et Marie-Pierre Hory, Responsable pédagogique, tous deux sur le campus orléanais de l’ISC Paris, répondent à toutes nos questions sur le hackathon.

hackathon orléans

Comment vous est venue l'idée de ce hackathon ?

Nous sommes toujours très intéressés par la réalisation d’actions favorisant la mise en relation entre des entreprises et nos étudiants. D’autant plus lorsque cette action a un intérêt pédagogique si fort. Très concrètement, concernant l’organisation de ce hackathon, nous avons été contactés par la société Hussar Academy qui souhaitait mettre en place un hackathon à Orléans. Naturellement, ils nous ont contactés car ils connaissaient déjà l’ISC Paris.

Suite à un premier rendez-vous très intéressant, nous avons formulé notre envie de travailler avec eux sur ce projet et notre volonté de les aider pour avoir un maximum d’entreprises parties prenantes. Le fil conducteur “la ville durable de demain” correspond tout à fait aux valeurs que nous souhaitons faire transparaître dans nos programmes. Notre objectif est en effet de former de futurs travailleurs responsables et conscients des enjeux sociétaux du monde de demain. Aborder cette thématique sous l’angle d’un hackathon était donc une réelle opportunité, ce format étant en parfait accord avec nos valeurs et la pédagogie que nous souhaitons apporter à nos étudiants, avec une telle approche nous savions que nos partenaires allaient répondre présent.

Vous étiez accompagné de nombreux partenaires, pouvez-vous nous décrire les rôles de chacun ?

Effectivement, entre Engie, Caisse d’épargne, Turbo (Edf, Keolis, Suez, Veolia, Enedis), Roam, Le Lab’o, Thelem Assurance, Orléans Métropole, Polytech, ou encore Google, il y avait de nombreux acteurs présents pour cet événement. Nous pouvons les classer en 3 catégories :

Pour certaines entreprises, c’était aussi l’occasion de mieux comprendre l’événement pour ensuite, pourquoi pas, proposer elles-aussi des challenges à nos étudiants.

Pouvez-vous nous expliquer rapidement en quoi consistait ce Hackathon ?

Un hackathon est un événement au cours duquel les étudiants, ici par groupes de 3 à 5 étudiants de formations différentes, vont chercher à répondre à des problématiques posées par une ou plusieurs entreprises sur un temps limité, ici 2 jours.

Ces problématiques sont réelles, et les solutions proposées par les étudiants doivent être opérationnelles, même si, pour certaines, elles peuvent nécessiter une phase de développement. Cette fois, les étudiants ont planché sur des questions comme “Comment favoriser le passage de l’usage de la voiture individuelle aux transports publics, marche, vélo, etc. ?”, “Quelle Citizen Journey pour les millenials dans la ville durable de demain ?”, “Comment une entreprise peut-elle devenir une référence en termes d’engagements RSE ?”, etc.
A la fin de deux jours de travail, quasiment non-stop pour certains groupes, les solutions pensées ont été présentées en 10 minutes devant des jurys réunis pour l’occasion.
De nombreuses réponses ont été présentées devant des jurys constitués par les entreprises concernées et d’autres intéressées.

Parmi ces réponses, l’installation de poubelles-panneaux de basket, la mise en place d’un réseau de vélos à hydrogène, la création d’une application de tri qui récompenserait les bons trieurs, la création de logiciels de gestion interne visant à réduire la pollution liée au stockage des informations sur serveurs, etc.

Si toutes les solutions n’ont pas été retenues, les 3 meilleures idées ont été récompensées par l’ouverture d’un accès de 6 mois au Lab’O pour être développées, de quoi donner un sérieux coup de pouce à nos jeunes talents !

Était-ce une première pour vos étudiants ?

Sous ce format, en effet oui. Nos étudiants ont déjà travaillé et travaillent régulièrement sur des cas concrets que des entreprises partenaires nous soumettent directement ou via la plateforme “Business To Ideas” et l’opération lancée lors du premier confinement : “Accompagnons nos entreprises”.

Cependant, l’événement regroupait cette fois des étudiants de plusieurs formations, permettant une approche multidisciplinaire que nous pensons fertile et riche, tant pour les étudiants qu’à la vue des solutions proposées. Le temps très limité (moins de 2 jours) était également une contrainte nouvelle pour nos étudiants, leur demandant beaucoup de rigueur, d’organisation et d’investissement.

Quelles leçons pouvez-vous tirer de cette première expérience ?

Que malgré l’obligation sanitaire de faire l’événement à distance, nos étudiants ont adoré et nos partenaires aussi ! Ce fut un vrai pari de se dire que malgré la distance, la dynamique de groupe pouvait être au rendez-vous. Entre les deux jours de l’épreuve, nous avons pu voir de nombreux groupes connectés jusqu’à tard le soir et debout tôt le matin pour avancer sur leur projet et vivre l’expérience à 100%. Imaginez le résultat pour un événement en physique !

Une deuxième édition est-elle prévue ? Si oui, quand ?

Nous sommes actuellement en train de faire le bilan de cette première édition, dans une logique d’amélioration continue. Les retours de nos étudiants et de nos partenaires nous aident pour cela. Avec un tel succès pour cette 1ère édition, il est fort probable qu’une deuxième édition puisse voir le jour. En physique ou en distanciel ? Sur le campus d’Orléans de l’ISC Paris ou sur un autre site ? En partenariat avec d’autres écoles (exemple : école informatique, école de design etc.) ? Les questions sont nombreuses mais l’envie est bien au rendez-vous !

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies et l'utilisation de technologies de suivi nécessaires à leur bon fonctionnement. Vous avez le contrôle pour personalisé les cookies.

Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ...

Ce service peut déposer 22 cookies

Refuser tous les services
Accepter tous les services